Home / SOCIETE / DANIEL RAVAUD RACONTE « LA PERFECTA »

DANIEL RAVAUD RACONTE « LA PERFECTA » 1

Historique de LA PERFECTA

      La ville de trinité, peut se targuer, d’avoir vu émerger ce monument de la musique martiniquaise : La PERFECTA. Ce groupe musicale qui aura bientôt 39 ans a vu le jour en avril 1970 lorsqu’une personnalité culturelle de cette ville demanda à Daniel RAVAUD jeune trompettiste à l’époque et toujours présent, de monter un groupe pour animer le bal de la gauloise de trinité. C’est à partir de ce moment qu’en compagnie de quelques amis musiciens que la PERFECTA voit le jour avec dix musiciens :
Marcel RAVENET et Paulo ALBIN au chant Alex CAYOL au piano Jojo TAYALAY à la basse Fred NORBERT à la guitare Paul PETIT-FRERE aux congas Georges PALIN à la batterie Guslain NODIN et Daniel RAVAUD à la trompette Marcel CHANTELLY au sax
Et vint plusieurs grandes périodes :
1970/1973 : le temps de l’escale et du Miramar.
Après ce prodigieux bal, les éloges et encouragements sont très nombreux. La PERFECTA termine ses vacances au restaurant l’escale du Robert, alors que le propriétaire construisait le Miramar afin d’avoir une meilleure contenance. Ces deux aventures durent trois ans pendant lesquelles il n’y a qu’un seul changement de musicien. Le premier disque »clair de lune à l’escale » conclut période.
1973/1976 : le temps du Terpsychora.
L’évolution du groupe est passée par une salle plus grande (1500 à 2000 places) permet de se produire le vendredi, samedi et quelque fois le dimanche. Le PERFECTA parcourt la Martinique, la caraïbe et la Métropole. Quelques changements s’opèrent dans la structure du groupe avec l’arrivé de : Michel GODZOM au sax en remplacement de marcel CHANTELLY, Alex BILON, Marius PRIAM en remplacement de marcel RAVENET. On note aussi l’apport de trombone. Daniel RAVAUD étant le chef d’orchestre.
1976 /1982 : le club perfecta.
A la fin du mois d’août 1976 Michel GODZOM propose une structure professionnelle et la Grange devient le club perfecta.
Les prestations s’enchainent avec un nouveau chef d’orchestre en la personne de Daniel MARIE-ALPHONSINE. La PERFECTA atteint sa maturité et son originalité. Les arrangements sont « avant-gardistes » et les mélodies encore plus riches.
En aout 1980 pour les dix ans de la PERFECTA, le concert gratuit donné à la Pointe Marin à Sainte-Anne a eu un succès jamais vu à la Martinique. Plusieurs milliers de personnes chantaient en cœur les interprétations du groupe laissant apparaitre une symbiose naturelle.et pour donner une dimension à cette manifestation toutes les grandes formations musicales martiniquaises se sont produisent gratuitement.
Puis une page du groupe se tourne avec le départ de Michel GODZOM et de Paulo ALBIN. On note l’arrivée de portoricains à la section de cuivres et de JPaul POGNON au chant. Et le groupe sort un CD d’une rare beauté. Mais malheureusement des problèmes administratifs et humains provoquent une rupture et le club perfecta ferme. Et le silence qui s’installe laisse la Martinique orpheline de ce style de musique.
Le temps de nouvelles expériences.
En 1986 « Génération Perfecta » avec quelques musiciens du groupe fait revivre les titres de la Perfecta à l’hôtel PLM et la foule manifeste leur intérêt mais l’expérience ne dure que trois ans.
En 1990, les cadres disponibles de la Perfecta invitent des cuivres internationaux à constituer « Perfecta Mania » sous la direction musicale de Roland MALMIN. Cela ne dure que l’espace des grandes vacances.
En 1999, à la demande de la Gauloise de Trinité et de certains amis de la Perfecta, le groupe renait de ses cendres et cette initiative est toujours d’actualité. Le groupe se produit à la Martinique, à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Dominique sans oublier la Métropole. La Perfecta est devenue un élément du patrimoine de la Martinique, des Antilles et de la Guyane.
Aujourd’hui la Perfecta se produit dans des concerts, des bals, des Garden party, des animations podium etc.

Daniel RAVAUD

Recent comments

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites